Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/05/2012

"kit de démarrage" (dessin Mercenier)

dépréciation.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le “kit” d'intégration de Geert Bourgeois passe très mal. Aussi en Flandre.
Pas de chance pour Geert Bourgeois ! Tout récemment, il a dû constater lors d'un très sérieux colloque à Louvain que malgré tous les efforts livrés au plus haut niveau flamand, la périphérie bruxelloise ne cessait de s'internationaliser et plus seulement de se franciser. Or voilà que le vice-Premier flamand et ministre de l'Intérieur N-VA a tenté de redorer son blason en allant présenter au Maroc un "kit de démarrage" destiné à inviter les citoyens du royaume chérifien candidats à l'immigration en terres flamandes à se soumettre à un parcours d'intégration. Le "hic" est que le matériel proposé a une vilaine tendance à infantiliser lesdits candidats. Et ça n'a pas manqué de susciter des réactions, tous azimuts à la fois auprès d'immigrés plus qu'intégrés et auprès de certains mandataires qui ne contestent pourtant pas la nécessité que les nouveaux venus apprennent le néerlandais et s'imprègnent des us et coutumes de par ici.
Coup d'œil sur le "kit" qui comprend une brochure et un DVD de témoignages. D'emblée, l'on y rappelle que si on vient habiter en Flandre, l'on doit apprendre le néerlandais. Puis apparaît une première capsule où une jeune femme précise "qu'en ce qui concerne le temps en Belgique, il faut s'attendre à tout. Il y a quatre saisons dans la même journée. Il faut toujours prendre son parapluie avec soi". Le ton est donné et la suite est à l'avenant : entre des constats empreints de réel bon sens l'on nous dit que "les Flamands sont ponctuels : si vous devez faire quelque chose à 9 heures, vous le faites à 9 heures" Suit alors un argumentaire sur l'importance d'apprendre le néerlandais. Car "il vous est alors plus simple : de vous sentir chez vous; de trouver du travail; d'apprendre à connaître d'autres Flamands; de vous sentir à l'aise dans votre environnement; d'être heureux/heureuse en Flandre; de participer à la vie sociale"
Au fil des pages, le lecteur se fait de plus en plus prendre par la main et l'on n'échappe pas à une flopée de slogans qui font rugir aussi plus d'un Flamand né natif vu qu'il tombe et se noie dans des clichés
Ainsi ces conseils pour "bien vivre ensemble" . D'abord rien que du bon sens bien de chez nous : "Pour vous sentir chez vous dans votre nouvel environnement, il est conseillé de faire con naissance avec vos voisins. Vous pouvez les aborder personnellement ou les rencontrer lors d'une fête de quartier ou de rue. Vous vous sentirez ainsi plus à l'aise dans votre nouvel environnement."
Rien à redire mais que penser alors du fait que "les Flamands ne vivent pas dans la rue. Ils vivent principalement dans leur maison" ? Mieux : "les Flamands aiment le calme. Après 10 heures du soir, on ne peut plus faire de bruit." Comme un appel au couvre-feu : "Sssst, hier slapen de Vlamingen"
Autre constat/conseil : "Les gens ne se rendent pas visite sans prévenir. Ils prennent généralement d'abord rendez-vous. Ils sont attachés à leur intimité." Le bon citoyen intégré veillera aussi, comme si cela n'allait pas de soi !, à "garder (sa) rue propre" et à "trier ses ordures ménagères" sachant que "la commune récolte les déchets certains jours fixes" mais cela nos nouveaux venus peuvent l'apprendre en demandant "un calendrier à la maison communale" . Puis l'on apprend que "de nombreux Flamands sont membres d'une association. Ils font du sport ensemble, les jeunes jouent ensemble" .
Geert Bourgeois a évidemment entendu toutes les critiques mais il persiste et signe : "une étude de l'Université de Gand montre que les immigrants ne connaissent pas nos normes et valeurs flamandes. Il s'agit généralement d'hommes et de femmes peu ou pas scolarisés et issus de régions rurales. C'est la raison pour laquelle la brochure est rédigée de manière aussi simple. Pour rappel aussi, cette campagne ne s'adresse évidemment pas aux immigrés intégrés !" Reste que plusieurs élus issus de l'immigration estiment que Geert Bourgeois fait montre de mépris Pourtant le ministre ne changera pas d'avis : d'ici peu il aura une version turque et russe du kit !
"Les Flamands aiment le calme"
Christian Laporte (La Libre)

07:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.