Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2009

ECOLO,LA GAUCHE ANTICAPITALISTE..(dessin actu)

ECOLO,LA GAUCHE ANTICAPITALISTE.....
LUC DELFOSSE

Dimanche de glas pour les présidentsjeudi 30 avril 2009

Pile je gagne, face tu perds ?

Cette fois, l'esquive, la mauvaise foi et les tartarinades qui ont traditionnellement cours aux soirs des élections, ne suffiront pas à masquer l'évidence : les régionales du 7 juin pourraient marquer un véritable tournant politique du côté francophone. C'est que d'enquêtes en sondages, trois tendances lourdes s'imposent :

1. La représentation politique francophone tend de plus en plus à ressembler à un quatre-quarts ;

2. Ecolo, dans une forme insolente, catalyse les votes de protestation. On s'en réjouit ou on maugrée mais c'est globalement une très bonne nouvelle pour la démocratie. Ici toujours point de parti populiste ou néofasciste pour capter les citoyens désabusés, aigris, révoltés ou laminés par la crise.

Dès lors, demain, ce seront les verts et non plus le PS – en vrille au Sud, en recul à Bruxelles – qui incarneront la gauche anticapitaliste. Et satané défi : ils devront l'assumer.

3. Le MR, parti si tôt et si rudement dans la course, est vraisemblablement en passe de rater son OPA sur la Région wallonne.

On pourrait du coup lire ce sondage en l'abordant par un autre angle : et si le 7 juin marquait la fin d'une trinité présidentielle ?

C'est que, si les tendances sondagières se confirment dans l'isoloir, trois leaders devraient sérieusement envisager de prendre sans trop tarder le chemin du cimetière des éléphants politiques, tirant les leçons de leurs échecs :

– Elio Di Rupo qui, depuis 10 ans, n'aura réussi qu'à limiter les dégâts plutôt que de réussir la mutation du grand vieux parti ;

– Didier Reynders, qui de crises d'ego en alliances incertaines, aura échoué dans sa quête historique ;

– Joëlle Milquet enfin, qui après s'être posée un peu là en icône de la rupture, génère depuis qu'elle est présidente-ministre une image floue et délivre des messages de plus en plus confus.

Les Wallons ne disent sans doute pas autre chose lorsqu'ils désignent respectivement Rudy Demotte et Jean-Michel Javaux comme étant leurs chefs de gouvernement idéaux, reléguant les trois présidents dans la coulisse.

rédacteur en chef adjoint

10:31 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Vision lucide de la situation politique en RW à l'aube du 7 juin. Mais que va-t-il se passer le lendemain? Quoi qu'il sorte des urnes, la particratie reprendra immédiatement son cours habituel, chacun des quatre partis "démoacratiques" s'empressera de baisser son pantalon pour prendre ou rester au pouvoir et les magouilles continueront. Le ton de Didier à l'égard d'Elio a changé ces deux dernières semaines, un accord pré-électoral entre eux les deux ennemis serait-il dors et déjà signé, je ne parierai pas un cent...

Écrit par : Luc Nicolay | 30/04/2009

Nulle part dans le programme économique ECOLO il est question d'être en quoi que ce soit anticapitaliste. On y mentionne bien d'autres concepts.

Ecolo transcende l'image surannée et trop réductrice de gauche anticapitaliste. Il est plus plausible d'imaginer ECOLO prônant une nouvelle économie sociale de marché, qui se baserait sur un modèle innovant de croissance.

Carl-Alexandre Robyn
candidat à la 60ème place effective de la liste ECOLO

Écrit par : Carl-Alexandre Robyn | 30/04/2009

La représentation politique francophone tend de plus en plus à ressembler à un quatre-quarts ... ça c'est vrai

Écrit par : agrandir votre penis | 12/11/2014

Les commentaires sont fermés.